Actions en cours

La Plateforme Prévention Soins Orthophonie (PPSO) est une association à but non lucratif

Régions où se déploie le dispositif PPSO

Le Grand Est : Première région expérimentatrice

La pénurie d’Orthophonistes en Grand Est est une réalité qui est partagée avec les instances régionales (1670 orthophonistes). Avec l’accroissement des demandes, la réalisation des bilans orthophoniques devient de plus en plus complexe. Il était donc naturel de se lancer dans ce projet de Plateforme Prévention Soins Orthophonie.

Depuis 2020, les orthophonistes du Grand Est se mobilisent :
– 1 orthophoniste coordinatrice administratrice,
– 23 orthophonistes régulateurs,
– 606 orthophonistes inscrits sur la plateforme PPSO (06/2023).

L’Agence Régionale de Santé Grand Est nous soutient dans ce projet dont l’objectif est l’amélioration de la prise en charge des patients qui bénéficient de réponses ciblées en fonction de leurs besoins. Ainsi, le recours au bilan orthophonique a pu être évité pour 25 % des usagers ayant eu un échange avec un régulateur.
Eu égard à ce premier bilan, l’URPS orthophonistes du Grand Est est désireuse de poursuivre et faire grandir ce dispositif durablement.

En savoir plus

La région des Hauts de France : l’expérimentation prolongée

Comme sur tout le territoire français, métropole et outremer, nous notons un délai de réponse aux demandes d’évaluation par le bilan orthophonique croissant dans les Hauts de France, de façon plus ou moins importante selon les départements. Les actions de prévention primaire ont eu un effet mais ne suffisent plus. L’accès aux articles sur le site Allo-ortho.com ainsi que la possibilité pour les usagers de passer par la régulation ont reçu l’adhésion du Conseil d’Administration de l’URPS de notre région ainsi que de l’ARS avec laquelle nous avons signé un CPOM en décembre 2019. Nous avons ainsi pu répondre aux demandes des usagers grâce aux 12 orthophonistes régulateurs recrutés et formés en région. De plus, l’ARS des Hauts-de-France a mis en œuvre une communication ciblée sur la population des enfants auprès des partenaires locaux. Notre dispositif a eu l’heur de les convaincre, nous avons alors de plus en plus de demandes postées en ligne. A ce jour, nos appels satisfont les demandeurs même s’ils ne peuvent avoir accès à un rdv plus rapidement. L’expérimentation, initialement prévue sur 3 années, sera prolongée d’une année supplémentaire.

La PPSO en Hauts-de-France en quelques chiffres (06/2023) :
– 805 orthophonistes libéraux adhérents au dispositif
– 2669 demandes de régulations traitées à ce jour
– 15% de bilans non souhaitables suite à la régulation

En savoir plus

La région Bourgogne-Franche-Comté :

L’URPS Orthophonistes Bourgogne Franche-Comté a signé le 25 mars 2020 un CPOM (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens) avec l’Agence Régionale de Santé afin de financer et de mettre en place une expérimentation d’une durée de 3 ans, dans le cadre du dispositif élaboré par l’association « Plateforme prévention et soins en orthophonie » (PPSO).

Cette expérimentation a pour objectif d’aider à la régulation de la demande de soins en orthophonie, de contribuer à un meilleur adressage des patients, d’écarter les éventuelles demandes non justifiées, afin d’améliorer l’accès aux soins des patients mais aussi de diminuer la pression qui pèse quotidiennement sur les orthophonistes.

Quelques chiffres en BFC (06/2023) :
– l’équipe des régulateurs a été renforcée en octobre 2021 et en compte désormais 26
– plus de 20 000 utilisateurs du site Allo Ortho
– 275 orthophonistes libéraux adhèrent au dispositif (soit plus de 40%)
– plus de 2400 demandes de régulations traitées
– plus de 1700 demandes d’adressage à ce jour dont plus de 500 résolues.

L’ARS de la région BFC n’a pas souhaité renouveler le CPOM qui a pris fin le 1er avril 2024.

En savoir plus

La PPSO en Occitanie

La plateforme PPSO a pu être déployée en Occitanie en Avril 2023, avec le soutien financier de l’ARS Occitanie. Ce déploiement s’est déroulé en plusieurs étapes, qui ont permis, notamment, le recrutement d’une équipe de 10 orthophonistes régulateurs, en place depuis cette date. Cette équipe sera prochainement étoffée de 6 orthophonistes régulateurs supplémentaires.

Le dispositif prend de l’ampleur, grâce notamment à la campagne de communication, voulue et pilotée par l’URPS Orthophonistes Occitanie. Cette communication, essentielle au bon fonctionnement du dispositif, passe notamment par la promotion du site ALLO ORTHO, porte d’entrée incontournable de la plateforme, et par une diffusion ciblée de l’information au niveau plus local.

La région Occitanie souffre d’un déséquilibre important entre offre et demande de soins. La démographie professionnelle ne permet pas de répondre aux besoins de soins croissants d’une population, vieillissante dans certains territoires ruraux, sans soignants dans d’autres territoires.

Le dispositif PPSO permettra donc de répondre, en partie, aux fortes attentes de la population et des professionnels : en régulant plus efficacement les demandes, en améliorant l’organisation de l’offre de soins orthophonique, en orientant plus précisément les usagers et en permettant une information large du grand public sur les champs d’intervention des orthophonistes.

Aujourd’hui, grâce au déploiement de la PPSO et de la LAC, l’URPS Orthophonistes Occitanie propose des solutions qui, si elles ne résolvent pas toutes les problématiques rencontrées, permettent d’alléger la charge des professionnels et d’augmenter l’accès à l’information et aux soins pour les usagers, s’inscrivant ainsi dans une démarche de prévention.

En quelques chiffres, la PPSO en Occitanie c’est :
– 10 orthophonistes régulateurs, avec un renforcement de l’équipe en janvier 2024 qui passera à 16 régulateurs
– 32 % d’orthophonistes inscrits sur la LAC (pour environ 12000 demandes reçues en 1 an)
Le déploiement du dispositif se poursuit donc, et l’URPS Orthophoniste Occitanie reste mobilisée et travaille pour permettre à ces projets de grandir et de répondre aux nombreuses attentes qu’ils ont suscitées.

En savoir plus

La PPSO en PACA

A la suite des résultats positifs de la mise en place de ce dispositif dans les trois premières régions expérimentatrices, Grand Est, Hauts des France et Bourgogne Franche Comté, nous avons présenté ce projet à notre ARS.

Ainsi, l’URPS Orthophonistes PACA a signé un CPOM avec l’ARS le 29 novembre 2022 pour la mise en place du dispositif PPSO dans la région.

En effet en Provence Alpes Côte d’Azur, les délais d’attente pour obtenir un RDV de bilan orthophonique s’allongent, la demande est de plus en plus forte et la pénurie d’orthophonistes dans certains secteurs est importante.

Ce dispositif permet également de lutter contre l’épuisement des professionnels et de relayer les demandes de bilan orthophonique justifiées et nécessaires.

Pour ce dispositif, 12 orthophonistes régulateurs ont été recrutés en PACA. Ils ont été formés. Les régulations sont effectives depuis le 2 mai 2023 à raison d’un créneau de trois heures par jour.

En savoir plus

La PPSO en Ile de France :

En Ile de France, on observe depuis plusieurs années une baisse démographique importante en termes d’offre de soins orthophonique : -12% de professionnels en 5 ans (entre juin 2017 et le 31 décembre 2022 soit une perte de 423 professionnels). Contre +3% par an en moyenne en France.

Cette situation entraîne un engorgement des cabinets d’orthophonie et des « listes d’attente » de plusieurs mois qui placent les usagers du système de soins dans des situations insoutenables avec un risque de chronicisation des troubles, majoré pour les publics fragiles. A cela s’ajoute un épuisement professionnel (burn-out) constaté pour de nombreux orthophonistes avec un risque de démotivation en l’absence d’une réorganisation du système de soins.

C’est face à ce constat que l’URPS Ile de France a signé le 02 novembre 2022 un CPOM avec l’Agence Régionale de Soin afin de développer la PPSO sur notre territoire.

Ainsi la régulation permettra de faciliter l’accès aux soins orthophonique en organisant la réponse à la demande de soin.

De plus l’élimination des demandes non-pertinentes permettra de dégager du
temps de soins.

En pratique :
 L’équipe est constituée de 15 orthophonistes-régulatrices (septembre 2023).
 Les régulations ont débuté en juin 2023.
 Les premiers retours des usagers sont très positifs.

Nous avons hâte de renforcer l’équipe des régulatrices afin de répondre au mieux aux besoins croissants des usagers de la région.

En savoir plus

La PPSO en Centre Val de Loire

La PPSO s’inscrit dans le projet Régional de Santé 2022 de la région Centre-Val de Loire qui prône notamment le développement et l’accès aux soins en réduisant les
inégalités sociales, territoriales et environnementales de santé, en développant les prises en charge coordonnées et en assurant une meilleure équité territoriale par des actions renforcées.
En région Centre Val de Loire, la difficulté d’accès aux soins et notamment en orthophonie s’est aggravée par une inégale répartition démographique des installations.
Notre région est largement touchée par le déséquilibre croissant entre l’offre de soins et les demandes des usagers. Les demandes de plus en plus nombreuses engorgent les listes d’attente des orthophonistes et placent les usagers dans des situations insoutenables, avec un risque accru de chronicité des troubles du fait du délai imposé par l’attente d’un rendez-vous. Les usagers n’arrivent plus à être entendus, ni même à avoir un·e orthophoniste au téléphone pour exprimer leurs inquiétudes.
Face à ce constat inquiétant, l’ARS a accepté de financer pour trois ans la plateforme de régulation de soins orthophoniques (porté par la PPSO) dans notre région.
En quelques mots:
* 29 mars 2024 : signature du CPOM entre l’URPS orthophonistes Centre Val de Loire et l’ARS
* 16 régulateurs ont pu être recrutés et formés rapidement
* déploiement de la plateforme le 23 avril 2024
* début des régulations le 2 mai 2024
En savoir plus

La PPSO en Normandie

En savoir plus

La PPSO en Martinique :

Malgré son existence depuis 2020, le déploiement complet de la PPSO dans les
territoires d’outre-mer a rencontré des défis. La FNO, soucieuse d’améliorer l’accès aux soins orthophoniques, a cherché des solutions.

La LAC, première étape stratégique
L’URPS des orthophonistes a opté pour une approche progressive en développant d’abord l’étape 2 du dispositif : la LAC (Liste d’Attente Commune). Mise en place le 8 décembre 2022, elle a déjà enregistré 2236 demandes, dont 44% ont été résolues. La moitié des orthophonistes libérales sont inscrites sur la LAC.

Convaincre l’ARS pour le déploiement complet
Ces statistiques ont convaincu l’Agence Régionale de Santé (ARS) de soutenir le déploiement complet de la PPSO en Martinique. La prévention des troubles de la communication, du langage et de la cognition est un enjeu majeur de santé publique sur le territoire.

Recrutement des orthophonistes régulatrices
Six orthophonistes régulatrices ont été recrutées et débuteront leur mission en juillet.
Le territoire martiniquais présente des spécificités, avec une population vieillissante (zone bleue) et de nombreuses pathologies telles que les AVC et les troubles liés à la prématurité.

Un dispositif d’un an, renouvelable
La PPSO est prévue pour une durée d’un an, avec un renouvellement en fonction de son efficacité. L’accès aux soins reste un défi majeur aux Antilles, quel que soit le domaine. La Martinique est le premier territoire d’outre-mer à mettre en place le dispositif PPSO.